3/11/22

LA POLLUTION INTERIEURE : SOURCE DE MALADIES

C’est en commençant à s’intéresser à notre environnement quotidien et l’impact qu’il peut avoir sur notre santé, que nous avons découvert la pollution intérieure. Quand, j’ai annoncé à Emi que nos intérieurs que nous aimons tant et dans lequel nous nous pensions en sécurité pouvaient contenir plus de 900 substances chimiques, ça a été un choc ! Cette découverte a sonné la fin de notre fausse croyance selon laquelle la pollution se trouve à l’extérieur. L’air intérieur dans lequel nous passons 80% de notre temps (maison, bureau, école) est 5 à 7 fois plus pollué que l’air extérieur. Nos intérieurs sont potentiellement riches en allergènes et éventuellement en polluants chimiques toxiques, irritants ou pro-inflammatoires sur les muqueuses des asthmatiques et des rhinitiques.

Avec cette découverte, nous nous sommes dit la pollution intérieure c’est un peu le loup dans la bergerie ! Donc pour prendre soin de notre santé, comprendre ce qu’est la pollution intérieure est indispensable. Evoquer la pollution intérieure n’est pas un phénomène de mode, il s’agit d’une préoccupation de santé publique qui a fait l’objet de nombreuses études. Mais en discutant de ce sujet autour de nous on s’est rendu compte qu’encore beaucoup n’avait pas aucune idée de ce qu’était la pollution intérieure, alors on s’est dit qu’un petit brief serait le bienvenu…

 

LA POLLUTION INTERIEURE, D’OU VIENT ELLE ?

Les quantités et les substances polluantes varient d’une pièce à l’autre (chambre ou cuisine) et d’un intérieur à l’autre (maison ou bureau). Mais commençons par le commencement, l'air intérieur est l'air présent dans les espaces intérieurs occupés de manière continue (maison, travail, écoles, voiture, salle de sport..). Dans ces espaces intérieurs nous sommes souvent exposés à la pollution de l'air à cause de la présence de substances polluantes et parfois dangereuses pour la santé. Ces substances proviennent de plusieurs sources : les produits que nous utilisons, les meubles, les revêtements de sol, le chauffage, l'air extérieur, les microorganismes, la fumée de cigarettes….

 

MAIS QUELLES SONT LES CAUSES ?

 

 

 

  • Les causes de pollution de nos espaces intérieures les plus courantes sont: Cuisiner et se chauffer donnent lieu à des combustions pouvant relâcher dans l’air intérieur des substances plus ou moins dangereuses comme le monoxyde de carbone, le dioxyde de carbone, les oxydes d’azote ...
  • La vapeur d’eau, source d’humidité et si l’aération est insuffisante, elle contribue à la prolifération de microorganismes (champignons, moisissure, acariens...)
  • Les produits de nettoyage, les cires, les parfums, les produits cosmétiques, les peintures, les plastiques, les meubles agglomérés, les tissus, les appareils électriques émettent des substances dangereuses très volatiles

 

LES EFFETS DE LA POLLUTION INTERIEURE SUR LA SANTE ?

Chaque année, 3,8 millions de personnes meurent prématurément de maladies imputables à la pollution de l’air à l’intérieur des habitations, qui résulte d’une utilisation inefficace de combustibles solides et de pétrole pour cuisiner dont 67% liés à des maladies respiratoires. L’exposition à la pollution de l’air à l’intérieur des habitations multiplie par près de 2 le risque de pneumonie chez l’enfant et est responsable de 45 % des décès par pneumonie parmi les enfants âgés de moins de 5 ans. Chez l’adulte, cette pollution peut aussi provoquer des infections aiguës des voies respiratoires inférieures (pneumonie) et contribue à hauteur de 28 % à l’ensemble des décès par pneumonie parmi les adultes.

 

ALORS COMMENT ASSAINIR NOTRE MAISON ?

La bonne nouvelle c’est qu’en étant informé de l’origine, des causes et de son impact sur la santé nous pouvons adapter nos comportements et nos habitudes pour réduire la pollution dans nos intérieurs. Alors on vous dit comment et on vous rassure il n’y a rien de sorcier :

  1. Adopter les bons gestes pour cela il est conseillé : Au moins 10 minutes par jour toute l’année ; D’aérer plus en cas de bricolage, de ménage ou en cas de douche ou de bain ; De ne pas fumer à l’intérieur (même avec les fenêtres ouvertes) ; Etendre son linge à l’extérieur ou dans une pièce aérée ; Respecter les doses d’utilisation des produits d’entretien et d’hygiène conseillées sur l’étiquette ; Vérifiez le bon fonctionnement de vos systèmes d’aération et entretenez-les régulièrement ; Aérer pendant et après l’utilisation de spray ou aérosol.
  2. Réduire les sources de pollution : Choisissez vos produits de construction et de décoration en fonction de leur étiquette qui indique leur niveau d’émission en polluants volatils une fois mis en œuvre. Les caractéristiques d’émissions de substances sont formalisées selon une échelle de quatre classes, de A+ à C, la classe A+ indiquant un niveau d’émission très peu élevé et la classe C un niveau d’émission élevé. Choisissez des produits d’entretien sains et naturels comme les produits Hosane.
Les produits d’entretien ne font pas l’objet d’une obligation d’affichage spécifique aux enjeux de qualité de l’air intérieur, pourtant des travaux scientifiques * mettent en évidence l’impact des produits d’entretien sur la qualité de l’air intérieur. Il est donc recommandé un usage modéré des produits ménagers (en adaptant les doses à la taille de la pièce et en suivant les instructions) et une bonne aération pendant les séances de ménages.

Les femmes enceintes et allaitantes, les personnes allergiques ainsi que les nourrissons doivent être encore plus vigilants et éviter l’exposition aux produits chimiques (produits d’entretien…).

Nous avons consacré un post Instagram à ce sujet, il résume une partie de cet article, vous pouvez le consulter en cliquant sur l'image : 

 

Chez Hosane nous sommes convaincues que « le vrai pouvoir, c’est la connaissance »**, alors vous avez désormais le pouvoir d’agir sur votre air intérieur et votre santé !

 

 

*https://www.primequal.fr/fr/adoq-activites-domestiques-et-qualite-de-lair-interieur-emissions-reactivite-et-produits-secondaires

http://www.occitanie.prse.fr/IMG/pdf/synthese-cortea-impact-produits-entretien-qualite-air-interieur-2019.pdf

https://www.ineris.fr/fr/ineris/actualites/utilisation-produits-menagers-qualite-air-interieur-enjeux-sanitaires-lies-seance

**Francis Bacon

Nos autres articles